Fermons Fessenheim… maintenant !

signataires exigent de François Hollande qu'il respecte sa promesse de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim avant 2016 !

Déjà 17 760 votes

Monsieur le conseiller,

Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, a fait part de son intention de rouvrir le débat entourant la fermeture des deux réacteurs nucléaires de Fessenheim; remettant par là même en cause l’engagement n°41 formulé durant la campagne présidentielle par François Hollande. Promesse pourtant réaffirmée à l’occasion de la dernière conférence environnementale par le chef de l’Etat en personne.

Le souhait formulé par la ministre de l’Ecologie n’est qu’une façon maladroite d’obtenir un délai supplémentaire et implicitement de ne pas appliquer une promesse de campagne.

Pour ma part, j’estime que la politique ne peut se résumer à de vagues promesses qui n’engageraient que celles et ceux qui s’en souviennent. La politique, c’est agir sur le réel et préparer l’avenir.

La procédure conduisant à la fermeture des deux réacteurs de Fessenheim n’a que trop tardé. Face à la menace nucléaire, au vieillissement des installations, à la situation géographique de ces deux réacteurs, je vous demande de bien vouloir rappeler les engagements du chef de l’Etat à votre ministre de l’Ecologie et faire en sorte que la fermeture de Fessenheim devienne enfin une réalité.

Vous remerciant par avance de l’attention que vous accorderez à ce courriel, je vous prie d’agréer, Monsieur le Conseiller, l’expression de mes salutations les plus respectueuses.


Dans moins de 1000 jours, les deux réacteurs nucléaires situés à Fessenheim en Alsace sont censés avoir été mis à l’arrêt.

Voilà ce qu’il en est de la théorie si l’on en croit les promesses formulées par François Hollande :

En pratique, les discours du chef de l’État n’engagent que celles et ceux qui veulent bien y croire.

Deux ans après les premières déclarations, aucune action concrète n’est venue confirmer dans les faits cette volonté présidentielle.

Pire, alors que ce dossier particulièrement sensible réclame continuité institutionnelle et cohérence :

Il est désormais à craindre que la fermeture prévue fin 2016 ne soit plus qu’une date indicative dont la mise en œuvre effective interviendrait… après les élections présidentielles de 2017 !

Fessenheim doit fermer… maintenant : SIGNEZ LA PETITION !

Il est peu de dire que la volonté de prolonger la durée des vieux réacteurs est avant tout dictée par des impératifs financiers. En prolongeant la survie des réacteurs, EDF peut, comptablement, augmenter artificiellement le temps d’amortissement de ses centrales et faire monter son cours de bourse.

Pourtant, il y a urgence :

Dans un pays qui compte 58 réacteurs, le démantèlement est une filière d’avenir, pourvoyeuse d’emplois, nombreux, non délocalisables et à forte expertise technique.

Tous ces éléments factuels devraient concourir à engager le processus de fermeture de ces deux premiers réacteurs… François Hollande doit respecter sa promesse en fermant la centrale nucléaire de Fessenheim avant 2016.

Un site à l’initiative d’Agir pour l’Environnement

Agir pour l’Environnement est une association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Le but de l’association est de faire pression sur les responsables politiques et décideurs économiques en menant des campagnes de mobilisation citoyenne réunissant un réseau d’associations et de citoyens le plus large possible.