Halte à la gare TGV inutile et imposée à Montpellier !

signataires demandent l'arrêt des travaux à la nouvelle gare TGV inutile et imposée de Montpellier !

Déjà 17 760 votes

Mme. La Ministre de l’Environnement,
M. Le Secrétaire d’État chargé des Transports,
M. Le président de la SNCF,
Mme. La Présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées,
M. le Président de Montpellier Métropole,

La SNCF, établissement public sous tutelle ministérielle entame la construction à Montpellier de la gare TGV dite de la Mogère, sur le contournement ferroviaire Nîmes Montpellier. Ce projet est financé notamment par la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées et par Montpellier Méditerranée Métropole.

Alors que débutent les Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité nous vous demandons de suspendre en urgence la construction de cet équipement public dont il est désormais parfaitement clair qu’il n’aura aucune utilité pour le rail, à court comme à long terme. Les perspectives de trafic voyageurs ne justifient nullement d’y reporter le trafic qui passe aujourd’hui par la gare Saint-Roch, en centre-ville.

La gare de la Mogère, en supprimant de fait les correspondances entre le réseau régional et le trafic grandes lignes, dégradera durablement la qualité du réseau ferroviaire régional et découragera le recours au train pour les déplacements de personnes dans la région.

Il est encore temps de reconnaître que ce n’est pas ainsi que doivent être employées des ressources publiques fort contraintes. Nous vous demandons donc qu’elles soient affectées à la solution beaucoup moins coûteuse d’un embranchement depuis le Contournement ferroviaire Nîmes Montpellier vers la gare de centre ville, comme initialement prévu dans sa déclaration d’utilité publique, ainsi qu’à une réelle consolidation du réseau ferré régional.

Je vous remercie de votre attention et vous prie d’agréer l’expression de mes salutations les plus respectueuses.

A Montpellier, il est prévu de construire une gare pour TGV, sur la nouvelle voie ferrée qui va contourner la ville par le sud.

A nos yeux, cette gare est surtout un prétexte pour des projets immobiliers démesurés car :

Pourtant des alternatives existent, bien moins coûteuses, plus pratiques et économes en déplacements carbonés.

Des Etats-Généraux du Rail et de l’Intermodalité vont être organisés par la région « Languedoc Roussillon Midi Pyrénées » qui cofinance cette gare. Pourtant, avant même les conclusions des débats, sa présidente affirme vouloir la construire.

Dernier arrêt avant un nouveau fiasco à 200 millions d’euros au détriment des autres projets ferroviaires dans la région ? 

Le chantier doit être arrêté pour que le débat ait un sens !

Pendant ce temps, la SNCF se tait, le chantier de cette absurdité se poursuit et un nouveau scandale de gare sans trains au milieu des champs et zones inondables se précise.

Nous comptons sur vous : signez la pétition !

—–

// Un projet inutile de plus dans la région, le ridicule en prime.

Plus d’un an et demi déjà. 18 mois et plus à dénoncer, un projet sorti de nulle part, un de plus. Un parmi tous ceux qu’on appelle désormais en France « projet inutile et imposé ». Un aéroport en Pays de Loire, bien sûr. Un tunnel dans les Alpes. Un barrage dans les plaines à maïs de la région. Partout, le même entêtement une fois révélés l’absurdité ou le scandale.

Il fallait que ça tombe aussi à Montpellier. Ici, ça sera une gare. Promesse de béton, l’avenir à grande vitesse. Etat et collectivités attirés par ce qui brille, oubliant les heures perdues dans des TER faute d’investissements dans le réseau. Inauguration prévue à La Mogère… Ou Sud de France, pour faire terroir… Coût prévu : 200 millions d’euros, au bas mot. Avec votre argent. Merci.

Certains d’entre vous ont pris part à l’enquête publique à l’automne 2014, aidé à financer des actions en justice. Un collectif s’est donné la peine d’expliquer, cartes, schémas et mémoires à l’appui, à quel point la métropole de Montpellier n’a absolument pas besoin d’une deuxième gare pour ses trains à grande vitesse. Que cette idée n’est que la lointaine lubie de l’ancien mamamouchi local, Georges Frêche.

Ce dernier ne voyait dans l’annonce d’une nouvelle voie ferrée passant à côté de sa ville (le contournement ferroviaire Nîmes Montpellier) que l’occasion d’étendre un peu plus sa marque, de couler toujours un peu plus de béton, après avoir littéralement gavé sa périphérie de hangars commerciaux.

Il se fichait bien de savoir si l’emplacement de cette gare la rendrait complètement impropre à toute correspondance, et s’il faudrait des dizaines de millions d’euros en plus pour la relier au centre-ville. Il se fichait bien de savoir si des parkings devraient être construits en zone inondable pour accueillir tous les usagers contraints de prendre leur voiture pour s’y rendre, alors que l’actuelle gare de centre-ville est une des mieux desservies en transports en commun de toutes les villes du pays.

// Débat biaisé et fait accompli

Quelle fut la réponse aux démarches raisonnables, argumentées du collectif ? On accélère. 

Dans ce pays, même les erreurs doivent être verticales, se décider de haut en bas. Les conséquences sont sans importance.

In extremis, suite aux dernières élections le nouvel exécutif de la région a accordé du bout des lèvres des Etats Généraux du Rail, pour discuter des investissements ferroviaires pour les 20 ans à venir. Et annoncé la suspension de ses paiements. Mais on est encore loin d’une victoire. Pour férue de consultation citoyenne qu’elle soit, la nouvelle présidente de région annonce déjà la couleur. « J’ai bien l’intention que la gare de la Mogère se fasse », dit-elle en substance.

Une consultation pour rien ? Un marché de dupe, un de plus ? Bien sûr qu’il faut plus de TER, et moins de voiture dans nos déplacements. Mais alors quel sens y a-t-il à laisser se faire une gare qui privilégie de fait l’automobile ? Qui privera les TER de toute correspondance avec les trains grandes lignes, bref dégradera le réseau dont la région a besoin pour sa politique ferroviaire ?

// Montpellier TGV: une gare trop loin

Ils ont décidé :

Tout cela dure depuis si longtemps qu’on en oublie qu’il n’y a là aucune fatalité, que la ville peut prospérer sans cette dévorante obsession bétonnière.

Mais tout ce qui sera fait ainsi, à leur sauce, ne sera pas fait autrement. Pour tout ce qui pourrait chaque jour apporter un peu de simplicité, servir réellement, il n’y aura plus un rond.

C’est ce lien qu’il s’agit de faire. Aux spécialistes du fait accompli et de l’embrouille, nous devons dire que cette fois ci ils vont une gare trop loin.

Alors, agissez : Signez la pétition !

Plus d’information : http://garetgv.free.fr/
——-

Un site à l’initiative d’Agir pour l’Environnement

Agir pour l’Environnement est une association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Le but de l’association est de faire pression sur les responsables politiques et décideurs économiques en menant des campagnes de mobilisation citoyenne réunissant un réseau d’associations et de citoyens le plus large possible.