La bio en danger !! Mobilisons-nous !

L'Europe ne doit pas réduire l'ambition du label "bio"

Déjà 17 760 votes

Monsieur le ministre de l’Agriculture,

A l’abri des regards, la Commission européenne cherche actuellement à niveler par le bas le cahier des charges de l’actuel label bio européen en autorisant le hors sol, en diminuant le nombre de contrôles destinés au respect du cahier des charges et en assouplissant les critères permettant de déclasser une production biologique en cas de contamination par des pesticides !

Je vous demande de vous opposer à ces trois points dans le cadre de l’adoption du nouveau projet de règlement européen pour sauvegarder un label bio plébiscité par les consommateurs.

Comptant sur votre écoute, je vous prie d’agréer, Monsieur le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, l’expression de mes sentiments distingués.

L’Europe ne doit pas brader le label « bio » européen : Interpellez le nouveau ministre de l’Agriculture !

Alors que la consommation de produits bio a progressé de 21% entre 2015 et 2016 et qu’une vingtaine de fermes françaises se convertissent à la bio chaque jour, le règlement bio européen risque d’être affaibli par la Commission européenne. Il s’agit pourtant aujourd’hui d’un label plébiscité par le grand public et les producteurs pour sa fiabilité et son exigence.

Les institutions européennes travaillent à la révision du règlement bio européen depuis 2014 mais les négociations se sont enlisées depuis de nombreux mois.

D’ici la fin du mois de juin, plusieurs réunions importantes à Bruxelles pourraient sceller le sort du label bio. Sous la pression de plusieurs pays européens, trois modifications majeures risquent de mettre en danger la cohérence et le sérieux de l’agriculture biologique européenne :

Une réunion du Conseil européen des ministres de l’Agriculture vient d’avoir lieu et le nouveau ministre français ne s’est pas exprimé sur ce sujet.

Nous demandons au gouvernement par l’intermédiaire de son ministre de l’Agriculture M. Stéphane Travert, de prendre clairement position sur ce sujet afin de défendre l’intégrité du label bio auprès des institutions européennes et face aux autres Etats-membres.

Il faut que la France exprime clairement son refus d’un label bio au rabais qui pourrait dégrader la confiance des Français-e-s vis-à-vis de la bio.

Un site à l’initiative d’Agir pour l’Environnement

Agir pour l’Environnement est une association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Le but de l’association est de faire pression sur les responsables politiques et décideurs économiques en menant des campagnes de mobilisation citoyenne réunissant un réseau d’associations et de citoyens le plus large possible.