L’aéroport à Notre-Dame des Landes doit être abandonné !

signataires ont interpellé le gouvernement Français pour l'abandon de ce projet d'aéroport !

Déjà 17 760 votes

Monsieur le Président,
Monsieur le Premier Ministre,
Madame la Ministre de l’écologie,

Au moment de la COP21, face à la menace climatique, nous avons interpellé le Président de la République pour lui demander de la cohérence : ce projet d’aéroport est l’exemple même du projet climaticide.

Depuis de nombreuses années, le projet d’aéroport prévu à Notre-Dame des Landes est contesté car :
✔ Surdimensionné ;
✔ Climaticide ;
✔ Energivore ;
✔ Consommateur de terres agricoles ;
✔ Destructeur de zones humides ;
✔ Coûteux ;

Aujourd’hui, trois experts missionnés par le ministère de l’Ecologie ont par ailleurs remis un rapport démontrant que :
■ le projet d’aéroport prévu à Notre-Dame des Landes était surdimensionné ;
■ l’aménagement de l’actuel aéroport de Nantes Atlantique est tout à fait possible et souhaitable.

Ce projet étant enfin reconnu officiellement surdimensionné et inutile : ce projet d’aéroport doit être abandonné.

Par delà son inutilité, la consultation par référendum, prévue fin juin, est clairement contestable dans son état actuel :

► la réduction du périmètre de la consultation au seul département de la Loire-Atlantique est clairement guidée par la volonté d’obtenir une majorité alors que ce projet a toujours été présenté comme l’aéroport du grand ouest et que l’infrastructure a été validée à la suite d’une procédure nationale ;

► le Conseil national de la transition écologique, rassemblant l’ensemble des parties prenantes (syndicats, représentants du patronat, associations environnementales…) a rejeté à l’unanimité le projet d’ordonnance fixant les conditions d’organisation des consultations locales.

► La question qui sera posée « Voulez-vous le transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique à Notre-Dame-des-Landes [pourtant considéré comme « surdimensionné » par les experts du ministère de l’Ecologie] ? » est absurde car si l’aéroport est « surdimensionné »… la consultation devient inutile.

En conséquence, je vous demande d’abandonner ce projet d’aéroport.

Vous remerciant par avance de l’attention que vous accorderez à ce courriel, je vous prie d’agréer, l’expression de mes salutations les plus respectueuses.


MAJ – le 9 avril 016.

// Un projet d’aéroport enfin reconnu officiellement surdimensionné et inutile

Trois experts indépendants, mandatés par le ministère de l’Ecologie, viennent de rendre un rapport sur le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes. Ces trois experts considèrent le projet « surdimensionné » !

Aussi incroyable que cela puisse paraître, un projet reconnu d’utilité publique en 2008, a manifestement été « surdimensionné ». Mieux ! Ces trois experts estiment que l’aménagement de l’aéroport actuel de Nantes Atlantique est tout à fait possible et souhaitable.

Depuis de nombreuses années, le projet d’aéroport est contesté car :

Ce projet étant enfin reconnu officiellement surdimensionné et inutile, il doit être abandonné !

// Un projet contestable, un référendum contesté… et vice et versa

Sitôt rendu public, ce rapport a été enterré par le premier Ministre, rappelant que le référendum se tiendrait le 26 juin. Or, ce référendum est clairement contestable dans son état actuel :

► la réduction du périmètre de la consultation au seul département de la Loire-Atlantique a clairement été guidé par la volonté d’obtenir une majorité alors que ce projet a toujours été présenté comme l’aéroport du grand ouest et que l’infrastructure a été validé à la suite d’une procédure nationale. Un sondage IFOP commandé par Agir pour l’Environnement démontre que les régions Bretagne et Poitou-Charentes sont opposés à cet aéroport et la région Pays de la Loire est partagé. Seul le département de la Loire-Atlantique y semble favorable… d’où le choix du premier Ministre !

Unknown

► le Conseil national de la transition écologique, rassemblant l’ensemble des parties prenantes (syndicats, représentants du patronat, associations environnementales…) a rejeté à l’unanimité le projet d’ordonnance fixant les conditions d’organisation des consultations locales.

► La question qui sera posée « Voulez-vous le transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique à Notre-Dame-des-Landes [pourtant considéré comme « surdimensionné » par les experts du ministère de l’Ecologie] ? » est absurde car si l’aéroport est « surdimensionné »… la consultation devient inutile.

Signez et partagez cette pétition pour l’abandon du projet d’aéroport Notre-Dame des Landes !

——
Décembre 2015 : au moment de la COP21, face à la menace climatique, nous avons été près de 40 000 à interpeller le Président de la République pour lui demander de la cohérence : ce projet d’aéroport prévu à Notre-Dame des Landes est l’exemple même du projet climaticide.

—–
Aux conférences de l’ONU sur le climat, les discours enflammés cachent souvent la faiblesse des actes. La COP21 n’échappe pas à cette règle.

Alors que le Président de la République invite des dizaines de chefs d’Etat et de gouvernement à agir rapidement pour éviter le crash climatique, son premier ministre s’entête à défendre le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes.

N’est il pas incohérent de vouloir un accord international divisant nos émissions de gaz à effet de serre par quatre tout en défendant des projets locaux ayant une incidence significative sur nos émissions de CO2 ?

Cet aéroport est justifié au nom d’un bien hypothétique triplement du trafic aérien d’ici à 2050 !

A l’évidence, pour avoir une réelle influence sur le dérèglement climatique : la COP21 doit amener le gouvernement Français à montrer l’exemple en abandonnant le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes.

Penser globalement, c’est bien… Agir localement, c’est mieux !

Un site à l’initiative d’Agir pour l’Environnement

Agir pour l’Environnement est une association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Le but de l’association est de faire pression sur les responsables politiques et décideurs économiques en menant des campagnes de mobilisation citoyenne réunissant un réseau d’associations et de citoyens le plus large possible.