STOP au lobby des pesticides en Europe !

Signez la pétition pour interpeller les candidat-e-s aux élections européennes avant le 26 mai

.

.

Déjà 17 760 votes

En Europe, la politique agricole commune c’est 60 milliards d’euros par an. Nous voulons que cet argent public aille majoritairement au développement d’une agriculture bio !

Dernière minute : Selon une enquête du Monde et de France 2, plus de 200 personnalités auraient été fichées par Monsanto, la multinationale fabriquant le Round Up !

La stratégie d’influence de ce lobby toxique illustre les dérives d’une Europe agricole qui a, peu à peu, privilégié les intérêts de l’agrochimie au détriment d’une nourriture bio, locale et de saison.

Notre santé vaut mieux que les petits arrangements entre amis ! Dans deux semaines, à l’occasion des élections européennes, vous aurez l’occasion d’envoyer à Bruxelles de nouveaux députés. Ils auront la lourde tâche de refonder la politique agricole commune. SIGNEZ la pétition.

Pour protéger notre environnement et un accès pour tous à une alimentation saine

391 000 tonnes de pesticides et des milliers de tonnes d’antibiotiques sont utilisés chaque année par l’agriculture en Europe !

Les conséquences ?

Les rapports scientifiques toujours plus alarmistes sur l’état de la biodiversité et les risques sanitaires s’accumulent.

Ils désignent avec constance le principal responsable : la politique agricole toujours plus chimique et industrielle menée par la France et l’Europe depuis des décennies.

Les réformes se succèdent et se ressemblent.

Malgré quelques ajustements, la politique agricole européenne continue de privilégier massivement un même modèle insoutenable :

La France, l’un des derniers de la classe en Europe pour la part de surface agricole bio

Les gouvernements français successifs ont trop souvent rejeté la faute sur l’Europe concernant la crise que traverse l’agriculture française depuis de nombreuses années.

La France est pourtant le premier bénéficiaire en Europe de la Politique agricole commune avec 9 milliards d’euros par an mais reste l’un des derniers de la classe en Europe pour la part de surface agricole bio par rapport au territoire national (18e position en 2016).

Une manne financière qui permettrait de mettre en place un plan Marshall pour engager la nécessaire transition écologique de l’agriculture française et européenne.

Le total des aides européennes à l’agriculture se monte à 60 milliards d’euros par an, soit 114 euros par an et par citoyen européen.

Les alternatives existent depuis de nombreuses années

En premier lieu l’agriculture biologique qui est plébiscitée par les citoyens (85% des Français-es estiment important de développer la bio selon un sondage CSA).

En attendant, l’interdiction définitive de nombreuses substances potentiellement dangereuses pour la santé, il est important de garantir une transparence pour les consommateurs avec un étiquetage obligatoire des denrées alimentaires :

C’est tous ensemble agriculteurs et citoyens que nous trouverons les moyens d’engager la transition écologique de l’agriculture et permettre l’accès à une alimentation saine, équitable et respectueuse de l’environnement.

C’est pourquoi nous demanderons aux candidats à l’élection européenne de s’engager sur ces 10 mesures prioritaires :

1. Pour une Europe 100% bio : réorientation de 100% des subventions européennes vers l’agroécologie

2. Pour préserver la biodiversité et la santé : interdiction des pesticides et engrais de synthèse.

3. Pour lutter contre l’appropriation du vivant par des multinationales : interdiction totale des OGM (y compris dans l’alimentation animale)

4. Pour le bien-être animal : interdiction des fermes-usines et étiquetage obligatoire du mode d’élevage sur la viande et les produits à base de viande

5. Pour sauver les dernières forêts primaires : interdiction des produits importés issus de la déforestation (huile de palme, soja …)

6. Pour préserver le climat : réduction drastique des engrais azotés, principale source agricole d’émission de gaz à effet de serre et réduction de la part de viande dans l’alimentation.

7. Pour protéger les terres agricoles : lutte contre l’accaparement spéculatif et moratoire sur l’artificialisation des terres

8. Pour empêcher la pollution des cours d’eaux : limiter les rejets agricoles (pesticides, nitrates, phosphore)

9. Pour une alimentation saine : étiquetage obligatoire de toutes les substances indésirables (perturbateurs endocriniens, nanoparticules, …)

10. Pour une pêche responsable et durable : suppression des subventions à la pêche industrielle

Ne laissons plus faire les lobbies !

Mobilisons nous maintenant pour une nourriture de qualité et une agriculture bio !

Signer cette pétition pour interpeller les candidats à l’élection européenne.

Un site à l’initiative d’Agir pour l’Environnement

Agir pour l’Environnement est une association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Le but de l’association est de faire pression sur les responsables politiques et décideurs économiques en menant des campagnes de mobilisation citoyenne réunissant un réseau d’associations et de citoyens le plus large possible.