Stop aux pubs énergivores !

Interdisons les publicités rétroéclairées et autres écrans vidéo !

Déjà 17 760 votes

Monsieur le ministre de la Transition Ecologie et Solidaire,

Alors que la France connaît un épisode neigeux qui va induire une surchauffe de notre système électrique, le secteur publicitaire continue à gaspiller l’énergie, au travers de l’utilisation de panneaux publicitaires rétroéclairés et autres écrans vidéo.

Cette irresponsabilité est proprement scandaleuse à l’heure où chacun est appelé à faire un effort pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Comme vous le savez, chaque kWh supplémentaire consommé en périodes de grand froid engendre le rejet d’environ 600 grammes de CO2.

Je vous demande de bien vouloir interdire immédiatement l’utilisation de ces panneaux publicitaires rétroéclairés et autres écrans vidéo.

Comptant sur votre écoute, je vous prie d’agréer, Monsieur le ministre, l’expression de mes salutations respectueuses.


STOP AU GASPILLAGE ÉNERGÉTIQUE !

A l’heure où chacun est appelé à faire des efforts en matière de sobriété énergétique, comment peut-on tolérer que le secteur publicitaire puisse gaspiller l’énergie au vu et au su de tous ?!!!

Alors que l’épisode neigeux engendre des tensions sur le réseau électrique, le secteur publicitaire continue à gaspiller l’énergie. Plusieurs milliers de panneaux publicitaires rétroéclairés ou écrans vidéo engendrent une triple pollution que nous contestons.

UNE POLLUTION… TROIS EN UNE !

POLLUTION ÉNERGÉTIQUE : Chaque panneau vidéo consomme l’électricité de deux familles de 4 personnes. Or, aux heures de pointe, chaque kilowattheure supplémentaire consommé « pèse » près de 600 grammes de CO2, soit l’équivalent d’une distance de 5 kilomètres effectués par une voiture moyenne !

POLLUTION VISUELLE : Nul ne peut se soustraire à ce type d’agression publicitaire. Les panneaux vidéo sont disposés pour être vus et attirer le regard, y compris de celles et ceux ne le souhaitant pas ! Par centaines, ces panneaux vidéo ont été installés avec l’accord de municipalités peu scrupuleuses, d’établissements publics comme la SNCF ou régies de transport. Cette pollution visuelle se double d’une pollution lumineuse effaçant la voûte céleste et affectant certains écosystèmes nocturnes.

POLLUTION MENTALE : L’influence de la publicité sur nos modes de consommation est réelle. Les annonceurs, en y consacrant plusieurs centaines de millions d’euros chaque année, ne s’y trompent pas. En exacerbant des désirs futiles et inutiles, les publicitaires entretiennent et stimulent les pulsions d’achat irréfléchies. Ce faisant, la multiplication de ces stimuli commerciaux lumineux conduit notre planète à la surchauffe.

Pour l’ensemble de ces raisons, nous exigeons l’interdiction des panneaux publicitaires rétroéclairés et autres écrans vidéo publicitaires, particulièrement en périodes de grand froid durant lesquels le gaspillage énergétique doit être traqué avec la dernière énergie…

SIGNEZ LA PÉTITION !

Un site à l’initiative d’Agir pour l’Environnement

Agir pour l’Environnement est une association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Le but de l’association est de faire pression sur les responsables politiques et décideurs économiques en menant des campagnes de mobilisation citoyenne réunissant un réseau d’associations et de citoyens le plus large possible.