Stoppons la vente des pesticides sans attendre 2022 !

signataires ont interpellé les principales enseignes de jardinerie et d'hyper-marchés.

Déjà 17 760 votes

A l’attention des principales enseignes de jardineries,
A l’attention des principaux groupes de super-marchés,

Dans un sondage exclusif effectué par l’IFOP pour la compte d’Agir pour l’Environnement, 84% des français s’expriment en faveur d’une interdiction de la commercialisation des pesticides dans les jardineries et hyper-marchés. Or, comme vous le savez, le 1er janvier 2022, la commercialisation et la détention de produits phytosanitaires à usage non professionnel seront interdites.

Les pesticides sont reconnus comme étant des produits toxiques, tant pour notre environnement que pour notre santé. Le dernier rapport de l’Inserm, « Pesticides : effet sur la santé », met en avant la dangerosité de ces produits pour les travailleurs professionnels (agriculteurs, horticulteurs, jardiniers, etc.). Par ailleurs, il confirme que l’exposition à certaines molécules peut également avoir des effets à très faibles doses sur le fœtus et le développement de l’enfant, à l’image des perturbateurs endocriniens.

Malgré ces effets avérés, ces poisons seront encore disponibles pendant huit ans, en libre-service dans vos magasins.

Afin de réduire au maximum les risques encourus par la nature et la santé de vos clients, je vous demande de retirer, dans les meilleurs délais, tous ces produits de vos rayons.

Vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez au contenu de cette carte pétition, je vous prie d’agréer l’expression de mes sentiments distingués.

Pétition lancée le 4/06/2015 à 11h45.

Le 23 janvier 2014, le Parlement a adopté la loi Labbé, qui prévoit l’interdiction de la commercialisation et de la détention des produits phytosanitaires pour les usages non professionnels à compter du 1er janvier 2022 ; une loi qui vient confirmer la nécessité d’en finir avec ces poisons.

Le 20 mars 2015, l’Organisation Mondiale de la Santé a classé cinq pesticides dont le glyphosate, principe actif du Roundup, comme « cancérigène probable chez l’homme » ; décision qui vient confirmer les études menées par le Professeur Gilles-Eric Séralini !

Et aujourd’hui il faudrait laisser du temps (8 ans !) aux industriels de s’adapter… et d’écouler leurs poisons ?

A la suite de cette annonce par l’OMS, Agir pour l’Environnement a lancé une pétition pour interdire le Round up dès aujourd’hui où près de 70 000 signataires ont déjà interpellé les ministres de l’agriculture, de l’environnement et de la santé : aucune réponse !

Agir pour l’Environnement ne lâchera rien et décide aujourd’hui d’interpeller directement les jardineries et hyper-marchés, en s’appuyant sur un sondage exclusif effectué par l’IFOP pour le compte d’Agir pour l’Environnement :

84% des français se déclarent plutôt favorables ou tout à fait favorables à une interdiction de la commercialisation des pesticides dans les jardineries et hyper-marchés.

Parce que les pesticides ont des conséquences désastreuses tant pour notre environnement que pour notre santé, nous n’attendrons pas 8 ans pour que les points de vente retirent ces produits toxiques de leurs rayons.

Signez pour stopper la vente des pesticides sans attendre 2022 !

Qui de ces enseignes abandonnera la vente des pesticides en premier ?

Dans la catégorie « jardinerie » :

Dans la catégorie « super marché », les groupes :

Un site à l’initiative d’Agir pour l’Environnement

Agir pour l’Environnement est une association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Le but de l’association est de faire pression sur les responsables politiques et décideurs économiques en menant des campagnes de mobilisation citoyenne réunissant un réseau d’associations et de citoyens le plus large possible.