[URGENT] Néonicotinoïdes :
Interpellez votre député !

Le 05 octobre, un vote décisif va se jouer à l'Assemblée nationale : Interpellez votre député.

Êtes-vous favorable à la construction
d’un aéroport à Notre-Dame des Landes ?

Clôture des votes le 25 juin 2016

Déjà 17 760 votes

Pesticides tueurs d’abeilles : NON c’est NON !

Interpellez votre député pour empêcher la réautorisation des néonicotinoïdes avant le 6 octobre

Sous la pression du lobby betteravier, le gouvernement a décidé en plein milieu de l’été de faire passer un projet de loi visant la réautorisation des insecticides néonicotinoïdes, et ainsi de revenir sur la loi Biodiversité votée en 2016. Cette loi avait pourtant acté une grande avancée en interdisant ces insecticides extrêmement toxiques pour la faune et la flore.

Ce sont en effet les phytosanitaires les plus puissants et destructeurs pour la biodiversité que l’agriculture n’ait jamais employés même à doses infimes. Rappelons que les néonicotinoïdes sont au moins 5 000 fois plus toxiques que le DDT, insecticide interdit en France depuis 1972.

Les effets de ces produits neurotoxiques sont néfastes sur l’environnement :

✔ contamination des cours d’eau

✔ contamination de la flore et de la faune

✔ pollution durable des sols

Le gouvernement reste malheureusement sourd à tous les arguments les plus rationnels même en provenance du monde scientifique.

C’est pourquoi, nous demandons en dernier recours aux députés de s’opposer à cette loi qui sera présentée le 5/10 à l’Assemblée nationale et votée le 6/10.

Les parlementaires devront en toute connaissance de cause prendre leur responsabilités et assumer publiquement leur vote.

Votre mobilisation contre la réautorisation des pesticides « tueurs d’abeilles » sera essentielle en interpellant votre député avant le vote du mardi 6 octobre.

Démêler le vrai du faux

Dans le cadre de son projet de loi visant la réautorisation des insecticides néonicotinoïdes, le gouvernement a malheureusement repris mot pour mot les éléments de langage du lobby et s’appuie sur des contre-vérités pour justifier son action, à y regarder de plus près il n’en est rien :

La préservation d’une filière ne doit en aucun cas se faire au détriment de la biodiversité. Si l’Etat veut préserver la souveraineté alimentaire du pays, c’est à lui de prendre ses responsabilités pour soutenir économiquement cette filière.

 

Un site à l’initiative d’Agir pour l’Environnement

Agir pour l’Environnement est une association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Le but de l’association est de faire pression sur les responsables politiques et décideurs économiques en menant des campagnes de mobilisation citoyenne réunissant un réseau d’associations et de citoyens le plus large possible.